sans crispation: presse

Dossier éditions sans crispation – presse : Sarr, Masud, Girandon

éditions sans crispation
12 rue du square Carpeaux, 75018 Paris
editions.sanscrispation@yahoo.com

siret 84032272100019



PHILIPPE SARR

LES CHAIRS UTOPIQUES (roman), première radio : Philippe Sarr, invité de Radio Libertaire / extrait souncloud >>

>> De la-pente du carmel la-vue est magnifique

Radio lib dossier de presse

Auteur du mois du webzine LITZIC , septembre 2018 :

>> LITZIC-auteur-du-mois : P. Sarr-les-chairs-utopiques

La sincérité ruisselant le long de ces pages n’a d’égale que l’intelligence d’écriture qui en découle (notamment par le simple fait que l’auteur ne se perde pas lui-même dans les méandres de cette narration expérimentale).

Patrick Béguimel
P. SARR, dossier de presse

C’est en lisant les « Corps utopiques » de Michel Foucault, que m’est venue l’idée de ce roman. J’étais dans l’impasse, avec un ensemble composite de textes gigognes. J’avais beau araser, découper, retrancher, rien n’y faisait… Un véritable casse-tête digne du « Jardin des supplices » de Mirbeau. Jusqu’à ce que je tombe sur cette merveille de texte de Foucault. Tout est devenu évident, lumineux : si je voulais obtenir l’objet littéraire cohérent et digne de ce nom qu’il m’importait de créer, il me fallait revoir ses aspects narratifs et structurels, intégrer l’idée que les textes dont je disposais et qui peinaient à se structurer étaient portés par des voix distinctes. Voix que je reconnus aussitôt, curieusement, comme étant celles de Sartre, Camus, Césaire, et qui, soudain débarqués dans notre époque, par magie, se confrontaient aux problèmes qui sont les nôtres. Une expérience littéraire savoureuse tant il fut jouissif de faire cohabiter, dans le même espace romanesque, Sartre et Marylin Monroe. Ou encore d’imaginer Camus et Césaire en anarchistes complotant contre le vieil ordre mondial. Jouissif, mais aussi libertin, libertaire et libérateur.


MEHDI MASUD

Mehdi Masud, dossier de presse

« Les nouvelles de Mehdi Masud mêlent un romantisme échevelé à la Françoise Sagan à la prose pyrotechnique d’ influence Wu Tang. Guérillero perdu du journalisme, car n’aimant guère les miroirs tendus à hauteur de braguette, Mehdi à vu le destin lui filer un coup de pied au cul pour le réorienter opportunément vers la littérature.
Son premier recueil de nouvelles intitulé « Poussière d’étincelles & verres fumés », a rapidement connu la rupture de stock après avoir été salué par la presse et le public. « 

4ème de couverture /
Doué d’un génie caustique, Mehdi Masud observe le monde qui l’entoure, une société de l’esbroufe, de l’épate, peuplée de cabotins. Après qu’il ait squatté les agences d’interim aussi bien que l’ourse de rédactions prestigieuses, il publie, avec « Poussière d’étincelles & Verres fumés », son premier ouvrage.

Se tenant opportunément à la marge d’un milieu « formaté comme un pot de yaourt », l’auteur a mûri un style désinvolte. Évoquant le pouvoir, l’amour, la trahison avec ironie ; faisant se collisionner l’esprit champagne de Saint-Germain-des-prés et les nouveaux champs de bataille, Mehdi Masud figure – à sa manière – l’honneur retrouvé des Lettres françaises.


« Mehdi Masud fait souffler un vent nouveau, à la fois sec et poétique, sur les contrées désertiques de la littérature hexagonale, écrira à son sujet l’essayiste et chroniqueur au Monde Nicolas Santolaria dans un papier intitulé : « LE MILIEU LITTÉRAIRE SE PREND UN COUP DE MASUD », à lire ici >>

COUP DE MASUD


TECHNIKART
« – Le TOP 4 de la nouvelle selon Mehdi Masud – »

« Notre ancien collaborateur Mehdi Masud sort son premier recueil de nouvelles, le décapant Poussière d’étincelles et verres fumés »

(Technikart, 25 mai 2015)

Stylist "Faire la poussière"

Dans son 100ème numéro, le magazine STYLIST publie une première chronique de l’ouvrage de Mehdi Masud : FAIRE LA POUSSIÈRE : « Une voix juste et dansante »


Interviewé par Noé Michalon pour Clique TV :
QUI ES-TU… Mehdi Masud – « J’ai écrit le meilleur livre du monde » 
lien direct vers l’article >> CLIQUE TV – Qui-es-tu-mehdi-masud

« À travers les 100 pages de « Poussière d’étincelles et verres fumés », on retrouve cette certitude que l’homme est cinglé. Les verres fumés de son titre, Mehdi Masud les garde d’ailleurs sur le nez en permanence. Il nous parle de son bouquin à coup de punchlines ».

N. Michalon

le mouv dossier de presse

MOUV’ RADIO, invité de l’émission CAUTION HIP HOP sur le thème :
« RAP et LITTÉRATURE ». Podcast >>

Caution-hip-hop/rap-lettres-and-livres

radio marais dossier de presse

RADIO MARAIS, Mehdi Masud invité de l’émission « Baise-En-Ville »,
Extrait soundcloud >>

Crispation Ed’ – Radio marais


Chronique de Patrick Béguimel pour LITZIC :

[…] À travers ses nouvelles, il explore des personnages hauts en couleurs, allant du militaire au chef d’entreprise, en passant par le journaliste. Sans être caricaturaux à l’excès, ils n’en subissent pas moins quelques railleries finement ouvragées par l’auteur des textes […] Les courtes nouvelles de Mehdi se déroulent comme des fouets et, au moment où on l’attend le moins, vous claquent à la figure.

Patrick Béguimel

lien direct vers l’article >> litzic/chronique/mehdi-masud


LES DÉMONS DE MEHDI, par Guillaume Desmurs.
lien direct vers l’article >>

Motsacredit.com/les-demons-de-mehdi


À l’occasion de la réédition du recueil, la journaliste et romancière Carmen Branly rencontre Mehdi Masud pour Twenty Magazine :

« Mehdi Masud, culte malgré lui » 


On a beau nous dire qu’en France plus personne ne veut écrire ou lire de nouvelles, Mehdi Masud, lui, vient de rééditer son recueil, « Poussière d’étincelles et verres fumés », paru en 2015. Twenty l’a rencontré pour lui soutirer quelques tips.

« Il fait partie de ces écrivains que l’on est heureux de connaître, avec lesquels il fait bon zoner, discuter, dispensant malgré lui des leçons de vie et d’écriture, presque par capillarité. Ainsi, quand j’ai appris que son recueil de nouvelles, « Poussière d’étincelles et verres fumés » allait être réédité, j’ai sauté sur l’occasion. Une manière de faire partager son flow et sa verve (dense mais laconique), à nos chers lecteurs ».

lien direct vers l’article >> Twentymagazine/talents/loverage-interview


THIERRY GIRANDON

THIERRY GIRANDON

KULTUROPAT : Amuse-Bec, Lien direct vers l’article

>>Mediapart.fr/kulturopat/amuse-bec

« L’ouvrage phare de Crispation éditions« 

kulturopat

Thierry Girandon

FATTORIUS – douze nouvelles pour un amuse-bec

L’obsession de l’éclairage artificiel est présente dès la première nouvelle du recueil, « Il n’y a plus beaucoup d’enfants qui viennent », qui se passe dans un bar – et dans ses environs, ce qui permet à l’auteur d’éclabousser son récit au moyen des lumières crues des vitrines. Cette obsession est aussi le signe le plus voyant d’une attention constante aux décors, toujours soignés.

Daniel Fattore

LITZIC CHRONIQUE LIVRE / thierry-girandon-amuse-bec

La langue est belle, joliment tournée, encore plus joliment métaphorée. Elle possède en atours séduisants ce que ne possèdent aucun des protagonistes des ces nouvelles courtes, percutantes, déroutantes. Parce que ce paradoxe entre la chaleur de l’écriture de Thierry Girandon rend encore plus sordide la triste banalité (crédible) des histoires qu’il raconte.

Litzic

DAVID LAURENÇON

Extrait de l’émission « La Quotidienne » sur TLM – Nicolas Bonnier (café-librairie Le Tasse-Livre à Lyon), à propos du roman de David Laurençon, « Duncan s’occupe » (Crispation éditions, 2011)